Titre du site

La photographie, c’est une passion de toujours pour Patrick Martineau. Son rapport à l’image se perd dans les brumes de la prime enfance, mais lorsqu’il s’intéresse à la musique, il comprend bientôt que cet intérêt précoce pour l’illustration visuelle peut servir sa passion pour l’art. Il réalise d’abord quelques photos mémorables de concerts comme à Berlin en 1972/73 (Santana, Led Zeppelin,  Ike & Tina Turner…), avant une première rencontre qui s’avérera décisive avec le Jazz Manouche, en 2011, tandis qu’il œuvrait comme bénévole pour le festival Swing 41 à Salbris. Repéré par ses premières images, l’organisation du festival en fait alors son photographe officiel, et c’est là que commence une quête qui l’amène à suivre les musiciens de jazz dans les bars, les salles de concerts, ainsi que tout lieu diffusant de la musique vivante. Il s’imprègne au fil du temps de toutes les formes d’expression musicale, et fait le plein de rencontres fructueuses avec les artistes. Désormais Auteur-Photographe il crée en parallèle à sa présence sur les réseaux sociaux un site Internet JzzM permettant une meilleure visibilité de ses travaux photographiques. Ses prises de vue mettent en évidence des qualités personnelles qui lui ont ouvert bien des portes, un intérêt évident pour les autres, une façon de privilégier le facteur humain en toute circonstance. C’est ainsi qu’il faut comprendre son art des portraits, sa façon de privilégier le noir et blanc, une bichromie revendiquée qui l’autorise à jouer sur les niveaux de gris au moment de la prise de vue, accentuant ou minorant la température des blancs en fonction du sujet. Elle représente à l’évidence pour lui la couleur de la mémoire, de ce passé si prestigieux qu’il couvre encore de ses ombres immenses le jazz d’aujourd’hui. C’est ainsi que la vérité d’un visage, la lumière d’un regard ou la brillance d’un reflet lumineux nous frappent telles des évidences, améliorant notre compréhension du monde dans une étonnante économie de moyens.

"Jean Pierre Alenda Chroniqueur à Jazz Hot"

Logo : Anne-Lise Bertrand - Illsutration & Design - Bordeaux
Adhérent à la charte des bonnes pratiques  UPMI
http://parquemichael.wixsite.com/upmi/la-charte-des-bonnes-pratiques

Un oeil musical et un parti pris esthétique

« Roland Farjon, attaché de presse"

Musiciennes, musiciens, poésie toujours, Patrick Martineau sait nous donner à voir ce point d'équilibre fragile où chacun des sens est tout à la fois absolument présent et suspendu patient dans l'attente d'un nouvel étonnement.

"Serge Mariani, Chroniqueur Jazz"

Je suis ravie de vous retrouver aujourd’hui en compagnie d’un invité dont le travail associe deux univers, la photographie et le jazz. C’est un homme de l’ombre, tous les soirs ou presque dans les clubs de jazz, l’œil rivé à travers son appareil photo. Il capte les rais de lumière dans la pénombre, les moments de grâce des musiciens, le scintillement des instruments, les pauses retenues ou les gestes passionnés. Ces photographies sont devenues des références dans la photographie de jazz. Un style élégant, toujours du noir et blanc et toujours des portraits de musiciens. Patrick Martineau est aujourd’hui l’œil du jazz parisien et des festivals. Impossible de ne pas remarquer sa silhouette discrète, concentrée, à l’affût d’un instant musical extraordinaire. Ces photographies sont publiées régulièrement dans de nombreux magazines spécialisés dont  Jazz Hot et Couleurs Jazz Digital Magazine, et font aussi l’objet actuellement de deux belles expositions à voir à Paris, des portraits de musiciens grands formats au Jazz Café Montparnasse et des portraits « au carré » de contrebassistes exposés à la Péniche Le Marcounet. 

"Julie Chaizemartin Fondatrice & Rédac’chef Webradio art district"

(en introduction à Art Interview sur Art District Radio. décembre 2018)

BERLIN 1972 - 1973
© Patrick Martineau Photography 2018 - Tous droits réservés à Patrick Martineau. Utilisation des photographies soumise à autorisation
  • Facebook Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Pinterest Social Icon