la defense.jpg
La Défense Jazz Festival du 21 au 27 juin 2021

CONCOURS NATIONAL DE JAZZ DE LA DÉFENSE

Les six groupes sélectionnés : Monsieur Mâla

Dead robotDaïdaHélène Duret – FUR

Noé Clerc Trio et Ishkero.

winners.jpg

and the winners are..

DAIDA, précurseur d’un nouveau jazz français, moderne et vivant.

Antonin Fresson : Guitare,

Arno de Casanove : Trompette,

Auxane Cartigny : Claviers,

Samuel F’Hima : Contrebasse

et Vincent Tortiller : Batterie

daida band nb.jpg
daida #2.jpg
daida.jpg
daida back #2 copie.jpg
Auxane Cartigny #2.jpg
arno #1 copie.jpg
viencent #1 copie.jpg
arno #2 copie.jpg
Antonin Fresson copie.jpg
samuel #3 copie.jpg
Auxane Cartigny #1.jpg
samuel #2 copie.jpg
elephant.png

Léon Phal présentait son second opus « Dust to Stars », à la tête d’un quintet hard bop contemporain avec Gauthier Toux aux claviers, Léon Phal au saxophone et Zacharie Ksyk à la trompette, Arthur Alard à la batterie et Rémi Bouyssière à la contrebasse.

leon band #1.jpg
leon #1.jpg

« Tigre d’Eau Douce », premier projet en tant que leader de Laurent Bardainne au saxophone entouré de Arnaud Roulin à l’orgue Hamond, Sylvain Daniel à la basse, Philippe Gleizes à la batterie et Roger Raspail aux percussions.

laurent band.jpg
laurent #1.jpg

Belle découverte avec le pianiste Yessaï Karapetian et son quintet qui ouvre les concert de midi devant l’arche. Quintet  composé de Yessaï Karapetian au piano, Mounir Sefsouf au saxophone, Gabriel Gosse à la guitare, Marc Karapetian à la basse et Théou Moutou : batterie avec lequel il a remporté le prix du concours de Jazz à la Défense et prépare l’enregistrement d’un album.

yessai #1.jpg
yessai band.jpg

En deuxième partie, l’élégant guitariste français Gabriel Gosse qui développe un jazz ouvert et moderne, a conquit le public de fidèles venus braver la pluie. Il était accompagné par les excellents Bertrand Beruard :à la contrebasse et Antonin Violot à la batterie

GGosse #2.jpg
GGosse band.jpg

Pour la soirée c’est le facécieux André Manoukian, « tout juste sorti de désintoxication aux chanteuses de jazz » qui nous entrainé vers le Levant de ses ancêtres, mélange armonieux des voix bulgares, du duduk arménien, des tablas indiens et du jazz atmosphérique de son quartet.

andre #1.jpg

Ouverture de la pause de midi avec « Rouge » portée par la pianiste Madeleine Cazenave entourée de Sylvain Didou à la contrebasse et de Boris Louvet à la batterie pour une simplicité contemplative.

Madeleine Cazenave #2.jpg
rouge band.jpg
rouge piano.jpg

Puis entrez  dans « Nouveaux monde » avec 

Samuel Strouk en toute liberté entre jazz et musique classique. Samuel accompagné par le quatuor Elmire, Cyprien Brod (violon), Khoa-Nam Nguyen (violon), Issez Nadaud (alto)et  Rémi Carlon (violoncelle) et de Guillaume à la basse électrique et Damien Françon à la batterie, invitera sur le dernier titre, Mathias Levy au violon. Difficile de sortir de ces mondes pour retrourner travailler !

samuel #3.jpg
samuel band.jpg

Pour l’after work, 1ère partie des lauréats du 44ème concours national de Jazz à La Défense. Une belle sélection en couleurs avec « Monsieur MÂL », « DEAD ROBOT » et « DAÏDA ». La suite du concours demain soir.

Monsieur MÂLÂ

Balthazar Naturel : cor anglais/saxophone/effets
Robin Antunes : violon/mandoline/effets
Nicholas Vella : claviers
Swaéli Mbappé : basse électrique
Mathieu Edward : batterie

mr mala.jpg

 DEAD ROBOT

Idris-Felix Bahri : Basse
Alex Huelves Garrido : Claviers
Curtis Efoua Ela : Batterie

robot.jpg

 DAÏDA

Antonin Fresson : Guitare,

Arno de Casanove : Trompette,

Auxane Cartigny : Claviers,

Samuel F’Hima : Contrebasse

et Vincent Tortiller : Batterie

daida band.jpg

World Music à Midi avec Sahra Halgan

et Sisanda Myataza (Songo) 

sahra Halgan #1.jpg
songo #1.jpg

pour l’after work, 2ème partie des lauréats du 44ème concours national de Jazz à La Défense avec cette fois "FUR", "Noé Clerc Trio" et "ISHKERO". 

FUR

Hélène Duret

Benjamin Sauzereau, Guitare

Maxime Rouayroux, Batterie

FUR.jpg

Noé Clertc Trio

Elie Martin-Charrière : Batterie
Clément Daldosso : Contrebasse
Noé Clerc : Accordéon

Noe clerc trio.jpg

ISHKERO

Arnaud Forestier : Fender Rhodes
Tao Ehrlich : Batterie
Antoine Vidal : Basse électrique
Victor Gasq : Guitare électrique
Adrien Duterte : Flûte traversière / Percussions

ishkero band.jpg

La pause de midi s’ouvre comme un voyage jazz rock avec Joce Mienniel à la fois flutiste, compositeur et chanteur qui nous entraine dans son atmosphère si particulière. Il est accompagné par Maxime Delpierre à la guitare et Vincent Lafont aux claviers.

joce band.jpg
joce #3NB.jpg

Voyage encore mais cette fois aux quatre coins du monde avec le saxophoniste Samy Thiébaud et son album « Awé ! »  Un voyage le Jazz au cœur et le groove à l’horizon avec ses musiciens : Josiah Woodson à la trompette, Léonardo Montana au piano et Fender Rhodes, Fabricio Moctezuma à la contrebasse et Arnaud Dolmen à la batterie. 

samy #1NB.jpg
manu band #1.jpg
samy back copie.jpg

« The Scope » pour l’after work a ete animé par le charismatique et talentueux Manu Katché en quartet, avec à la basse Jérôme Regard, à la guitare Patrick Manouguian et au piano Jim Henderson.   

manu #5.jpg
manu #3.jpg

“Anagnorisis” Asaf Avidan : guitare/chant, Yoav Arbel : batterie, Shelly Levy : claviers et Adam Sheflan : basse

Asaf Avidan #1.jpg
Shelly Levy #3.jpg